Aventures locales

Économie de partage, une des facettes de l’économie circulaire

Vous avez déjà entendu parler des 3RV …faisant référence à la réduction, au réemploi, à la récupération et à la valorisation. Toutes ces approches sont des alternatives à l’élimination, qui ne fait que remplir voire déborder les sites d’enfouissement.

Il va sans dire que de toutes ces approches, la réduction est la première à prendre en compte. Ne dit-on pas que « le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas ». Alors posons-nous la question avant d’acheter quelque chose…En ais-je vraiment besoin ? Ou est-ce la publicité ou le marketing qui a créé ce soit disant besoin ? Et si j’en ai absolument besoin, n’y a-t-il pas d’autres alternatives que l’achat ? Je pense à un autre objet déjà en notre possession qui remplirait des fonctions similaires ou aussi l’emprunt à quelqu’un de notre entourage, à qui vous pourriez même l’acheter s’il prenait la poussière et que la fréquence de votre utilisation le justifie.  Dans nos sociétés occidentales l’accumulation semble être toujours le mot d’ordre. Mais reconnaissons le, au bout du compte, quel gaspillage !

Pour vous donner une idée de l’importance  du gaspillage, il suffit de regarder la production mondiale de déchets avec une moyenne de 1,2 kg par personne par jour. Dans grand nombre de pays occidentaux vous pouvez multiplier ce chiffre par deux. Mais le chiffre le plus inquiétant est celui des déchets non récupérés…  en France on génère annuellement plus de 500kg de déchets par an par habitant et plus de la moitié n’est pas récupéré, quand au Québec se sont près de 350 kg de déchets résidentiels qui sont non récupérés sur les quelques 750 générés.

Alors avant d’acheter et donc éventuellement de jeter, il nous faut sérieusement considérer chaque option. Dans le cas où l’acquisition est incontournable, pensons en premier à acheter de seconde main, donnant une deuxième vie au produit. Et si cela n’est pas ou ne vous est pas possible alors développons des réflexes d’acheter « local », « équitable » ou « organique » de sorte à minimiser l’empreinte environnementale et à assurer un revenu juste pour les personnes et leurs familles qui ont cultivé ou confectionné ce produit.

Tout cela s’inscrit dans ce que l’on appelle l’Économie Circulaire…

Une des composantes de l’économie circulaire est l’économie de partage. Un des premiers modèles du genre connu à travers le monde est Airbnb pour la location temporaire de logement. Aujourd’hui, il est possible de louer toute sorte de biens pour la durée et le niveau d’utilisation souhaité, laissant de côté la notion de propriété individuelle.

Dans cet esprit, après l’apparition des vélos en libre en service on a vu naître celle de l’autopartage, comme on le voit à Montréal avec Communauto et Car2Go….

Après toutes ces années à regarder ce concept de loin, je me suis enfin jeté à l’eau pour devenir membre. Pourquoi tout ce temps, les raisons sont multiples, parfois valables…un travail nécessitant des déplacements quotidiens en dehors de la ville…et parfois moins valables….des véhicules qui ne me séduisaient pas. Quoiqu’il en soit le saut est fait, et tel choix permet de réduire l’achat et donc la production de nouveaux véhicules et de ne pas laisser un véhicule dans un stationnement à longueur de journée, comme c’est le cas pour bon nombre de citadins. Il est même possible aujourd’hui à un propriétaire d’autos de mettre sa propre voiture en location temporaire via des applications type Turo. Cela dépanne un voisin, et génère des revenus au proprio.

 Cet article ne sera certainement pas le dernier de mon cru sur le sujet, je ne manquerai pas de vous revenir sur d’autres facettes de l’économie circulaire qui repense le modèle traditionnel, dit linéaire basé sur l’extraction, la production, la distribution, la consommation et l’élimination, pour offrir une approche plus durable et plus soutenable pour notre chère planète.


Publié à 19:48, le 8 septembre 2018, Montréal
Mots clefs :


{ Page précédente } { Page 1 sur 10 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



Rubriques


Derniers articles

Économie de partage, une des facettes de l’économie circulaire
Montréal, je te quitte
Art moderne ou Art contemporain ?
Page de culture sur la sculpture
L’Art d’investir ou investir dans l’Art (article 2/2)
L’Art d’investir ou investir dans l’Art (article 1/2)
The 46ers
La moule et le Drakkar

Sites favoris


Amis